Menu

Munanui 1999 – Tamariki Poerani lauréat Hura avatau

h-tamariki-poerani-coll-makau36-copieLe groupe Tamariki Poerani avait déjà foulé les planches de Vaiete il y avait longtemps (notamment en 1986 avec « Te Ariki Tuohea »). Après une longue pause, le groupe revenait en 1999, pour la dernière illumination de cette place. Makau reprenait le flambeau, accompagnée de la famille Paumutu, réunie et soudée pour cette aventure. Une palette d’artistes s’est donc réunie pour porter haut les couleurs de l’archipel des Tuamotu et de Hao en particulier. Autour de Makau, on retrouve Angèle Ellis et ses sœurs, Alphonse Perry et bien d’autres encore. Le « raatira » est Eugène Kavera, ancien danseur de Kei Tawhiti.

« Je renoue avec la tradition de mon île natale, Hao. Cette légende qui est à l’origine de la création des îles paumutu sera un moment très fort pour nous qui sommes la nouvelle génération. Elle relate les hauts faits de guerre du roi Munanui et son art du combat. Je prépare ce spectacle depuis l’an dernier avec l’aide de ma mère qui est très attachée à la tradition paumutu. Elle m’initie aux coutumes de mon île et de notre archipel. J’ai créé ce spectacle que je souhaite authentique, très proche des traditions paumutu. Je me suis entourée d’artistes, de chanteurs qui excellent dans la langue paumutu, une très belle langue.
Cela fait un an que j’apprends les textes par cœur, que je récite la légende afin de m’en imprégner au maximum car il ne faut pas se tromper. Les anciens, ma mère surtout, veillent à la bonne diction de tous ces textes qui sont encore considérés comme sacrés ou tapu.
Pour moi, la danse est une seconde nature. C’est un grand privilège de présenter cette légende. Les chants sont magnifiques, les paroles sont belles et les mélodies tellement émouvantes, que j’en ai la chair de poule à chaque fois que je les entends. Enfin, il faut rechanter tous ces vieux chants paumutu et enseigner à nos enfants que nos traditions sont belles et méritent d’être retrouvées. Nous devons montrer l’exemple. »

(Extrait du catalogue officiel du Heiva 99)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *