Menu

Les Nouvelles de Tahiti: le meilleur de Tamariki Poerani

La troupe de danse de Makau Foster a fait salle comble lors de ses deux soirées anniversaires présentées ce week-end au grand théâtre de la Maison de la culture. Un spectacle de plus de deux heures réunissant au grand théâtre de la Maison de la culture des artistes de tous les âges qui ont fait la renommée de la troupe de danse traditionnelle originaire des Tuamotu. Le groupe était couronné dès ses débuts par une victoire en 1999 lors du Heiva avec son spectacle Munanui. Dix ans et cinq spectacles plus tard, la troupe de Makau Foster a voulu partager avec son public venu nombreux lors de ces deux soirées anniversaires un florilège de ses plus belles créations qui lui ont valu de remporter plusieurs prix lors du Heiva I Tahiti.
La première partie était réservée aux élèves de l’école de danse de Makau Foster, qui a vu défiler plusieurs générations de danseurs durant 22 ans, a mis en lumière une nouvelle génération de danseuses qui ont enchaîné avec brio les différents tableaux intitulés Poerani et Tapairu.
Après l’entracte, les Tamariki Poerani ont retracé les meilleurs moments des spectacles Munanui, Merehenua, Te Ariki Tuhoea, Mokorea et le dernier Monoi. Des shows qui ont fait leur renommée ici et à travers le monde. Émue par l’enthousiasme du public, Makau Foster revient sur ses dix années de partage et de créations : “Ces dix années sont passées très rapidement car cette troupe m’offre toujours autant de bonheur. Je prends toujours autant de plaisir à m’exprimer dans la création à travers la tradition et mes danseurs qui m’ont beaucoup apporté sur le plan artistique et surtout sur le plan humain”. De tous ses souvenirs accumulés, Makau retient particulièrement le “spectacle Te Ariki Tuhoea que nous avons présenté en 2002 et qui reste dans mon coeur un moment très fort. J’ai compris beaucoup de choses à travers ce thème grâce à ma maman qui a su me faire ressentir les choses de manière plus intense”.
Nicolas Perez – Les Nouvelles de Tahiti


GAUCHE : LES ANNÉES PASSENT mais la beauté et la grâce restent chez Makau Foster qui lors d’un aparima a démontré toutes ses qualités.
DROITE : Natalia, jeune danseuse des Tamariki Poerani, est l’emblème de ces dix dernières années et du succès de cette troupe originaire des Tuamotu.

GAUCHE : LES ARTISTES présents sur scène ont retracé les dix années de créations avec une émotion apparente. DROITE : MOMENT D’HUMOUR avec ce Ute Arearea, qui a remporté le premier prix lors de la dernière édition du Heiva I Tahiti.

GAUCHE : Topa, le plus Puamotu des Néo- Zélandais s’est chargé de donner quelques astuces mnémotechniques pour retenir les noms des différents pas de danse. DROITE : TOUJOURS TRÈS ATTENDU, le passage des plus petites a ravi le public et surtout les parents.

One Reply to “Les Nouvelles de Tahiti: le meilleur de Tamariki Poerani”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *